Archives de Catégorie: Bilans énergétiques de la maison

Présentation du bilan des consommations des énergies fossiles de la maison et détermination de l’empreinte carbone de notre domicile

Changement du brûleur de la chaudière pour un meilleur rendement de combustion !

Comme évoqué à l’occasion du bilan énergétique, rester dans une solution fioul pour le chauffage domestique nécessite d’améliorer la performance énergétique de notre chaudière. Je rappelle que nous passé au chauffage solaire pour le sanitaire.

Après le changement des cuves et le rajout d’un pré-filtre  5 microns en amont du brûleur et de l’installation de robinets thermostatiques sur nos radiateurs, le moment était venu de faire le diagnostic de notre chaudière qui se « décompose » en 3 postes principaux :

– la cuve qui s’assimile à une casserole posée sur un feu… donne un aspect impeccable à l’intérieur… La durée de vie de notre chaudière est donnée pour… 40 ans !

– la pompe de circulation qui, comme toute pompe peut donner des signes de faiblesses mais reste facilement changeable… Dans les 2 prochaines années !

– le brûleur qui gère la combustion avec le débit du gicleur, la quantité d’air,… et qui malheureusement donnait quelques signes de faiblesse comme le non passage des heures de nuit aux heures de jour, le circuit s’arrêtant… La décision a été prise de le changer.

changement brûleur chaudière

changement brûleur chaudière

réalisation des mesures de gaz carbonique en sortie de chaudière et du rendement de combustion

réalisation des mesures de gaz carbonique en sortie de chaudière et du rendement de combustion

Immédiatement le bilan est là :

Le: 08/01/14 à 18:15

CO ambiant max: Oppm
SITUATION NOffi·~E Analyse gaz
TYPe corrhustible
F.O.D
T.Air 16 °C
T.Gaz 201 °C
02 4,4 %
CO 0 ppm
C02 12 s 2 %
Rend 91,1 %
Pertes 8,9 %
Exc. air 1,27
P.rosée 48 °c

… Pas de rejet de gaz carbonique et rendement de combustion de 91% ! Pas si mal…

Pour obtenir un rendement de  plus de 100%, il faudrait passer à une chaudière à condensation et apprécier le rapport investissement/performances. Dans notre cas, les budgets vont être mis sur la poursuite de l’isolation des murs et ouvrants afin de réduire encore notre consommation en énergie fossile.

Changement des cuves de fioul

Comme évoqué au printemps dernier, nous avons effectué une consultation sur les solutions énergétiques qui se proposaient à nous afin d’améliorer notre « rendement » énergétique. Une chose est sûre, l’isolation des toits, murs, fenêtres et sols doit se poursuivre !

Si la solution « gaz » a rapidement due être éliminée compte tenue de l’absence de cuve de stockage et de la difficulté des accès, nous avons également dû éliminer les deux solutions les plus écologiques pour un nouvel investissement :

– le raccordement d’une pompe à chaleur : compte tenu de la surface de chauffage, la taille de la pompe et surtout son bruit auraient dénaturé le paysage et occasionné des nuisances… Sans oublier qu’au delà des -11°c, le chauffage n’était plus assuré sauf à passer à des investissements démesurés pour notre région,

– l’installation d’une chaudière à granulés : si le démontage de la chaudière existante était relativement aisé, la réserve des palets  aurait demandé la construction d’un abri en se préservant de toute humidité ! Là encore, entre cette construction et les travaux de raccordement au circuit existant semblaient démesurés… La livraison des palets n’aurait pas été facile au vu de la taille des camions mis à disposition par les spécialistes… et de nos contraintes d’accès !

 

Alors, nous avons décidé d’entretenir notre chaudière à fioul existante pour amener son taux de récupération de la chaleur autour des 90%…

 

Nous avons profité de l’installation de nouvelles cuves de réserve de fioul…

nouvelles cuves de fioul installées

  nouvelles cuves de fioul installées

 

… pour installer un « pré-filtre » entre ces cuves et la chaudière…

vanne filtre de chaudière

vanne filtre de chaudière

 

L’arrivée d’eau pour la mise à niveau du circuit a été changée…

ancienne vanne circuit eau

ancienne vanne circuit eau

 

 

Nouvelle vanne de remplissage

Nouvelle vanne de remplissage 

 

Les accès permettant la livraison de fioul ont été facilités…

 

remplissage cuves

remplissage cuves 

 

La contenance de ces cuves est identiques aux précédentes voire même supérieure puisque l’aspiration se fait en fond de cuve et le transfert d’une cuve à l’autre est automatique. Ces cuves nous ont ainsi facilité l’organisation d’un établi de travail

 

Nous avons enfin installé des robinets thermostatiques dans les pièces visant à être moins occupées : chambres, bureau, salles de bain,…

robinet thermstatique

robinet thermstatique

 

 

Isolation par le sol d’une pièce de vie…

 

La réalisation d’un bilan énergétique de notre maison a mis en évidence la nécessité d’améliorer la performance énergétique des pièces de vie du rez de chaussée en renforçant notamment l’isolation du sol.

Dans le cadre d’une configuration en bancaous -restanques-  l’opération est facilitée par le fait que ces pièces de vie se situent un étage au-dessus de pièces dites du sous-sol à hauteur d’homme avec un accès indépendant des plus aisés.

La 1ère de ces pièces est la plus exposée aux vents dominants de la région -mistral par le Nord- ou vents tempétueux par l’est- et me sert d’établi… et de réserve de fioul à mazout !

établi à rénover avec changement des cuves de fioul

  établi à rénover avec changement des cuves  de fioul

 

Dans le cadre de notre réflexion énergétique, nous avons décidé de faire enlever les cuves existantes par des professionnels.

Pour éviter de répandre du fioul sur le terrain, un pompage avec une pompe de relevage spécial huiles lourdes a été organisé en contrebas…

aspiration du fioul restant dans les cuves

aspiration du fioul restant dans les cuves

 

L’étape suivante a consisté a sortir les cuves, leur faire descendre les escaliers pour une évacuation par camion…

un madrier nous sert de guide pour passer les escaliers

un madrier nous sert de guide pour passer les escaliers

 

Une fois vidé, le local nous livre ses dimensions… et ses faiblesses d’isolation, par son plafond !

5 août 2013

5 août 2013 

 

L’idée ensuite, a été d’installer des panneaux de polystyrène extrudé de 8 cm d’épaisseur sur tout le plafond…

 

une épaisseur de 8 cm était  recommandée dans  notre situation

une épaisseur de 8 cm était recommandée dans notre situation

 

Ces panneaux ont été « collés »  au plafond en parpaings et ciment par un mélange eau/map…

 

 

 

 

 

Préparation Map 5 août 3

L’isolation des joints et angles est renforcée par le la roche de verre afin d’éviter tout passage d’air…

 

Plafond isolé

 

Les aménagements de l’établi peuvent alors commencer en poursuivant l’isolation ; un coup de peinture sur le sol a de plus était utile !

 

vue établi en cours d'aménagement

 

Le maintien des panneaux de plafond est consolidé par des planches de bois en guise d’I.P.N.

visseries et raccords sont organisés

visseries et raccords sont organisés

 

La chaudière à fuel à renouveler…

Le bilan énergétique dernièrement effectué a clairement mis en évidence les « défaillances énergétiques » de notre chaudière à fioul actuelle datant…. de 1986 !

Plaque de la chaudière

 

Cette chaudière est installée au « RDC » de la maison dans une pièce dédiée avec une cheminée qui lui est propre…

Chaudière de 1986

… Et les cuves de fioul -1200 + 1000 l de réserves- sont installées quant à elles dans une pièce adjacente  qui me sert également d’établi

Cuves de la chaudière

Après une nouvelle saison de chauffe, le bilan est dur… Plus de 2600 litres de fuel consommés à raison de 0,83€ en moyenne !

Le budget de chauffe s’est établi à environ :

– 2200€ de fuel,

– 200€ de stère de bois pour la cheminée (très utile en début et fin de saison),

– … et un surcoût en électricité de … 1600€  (!) hors coût lié à l’utilisation de la résistance électrique de notre chauffage solaire sanitaire en période « hivernale » évalué à environ 100€…

 

Soit environ 4000€ par un an pour nous chauffer (!…) sans parler des ramonages et entretiens annuels de la chaudière (environ 200€ chaque année).

 

… Autant dire que l’on peut faire mieux, tout en continuant dans l’isolation de nos ouvrants, mais aussi des murs et sols !

 

Mon idée est de lancer une consultation et des recherches sur :

– le statu quo,

– le renouvellement par une chaudière fuel à condensation (au delà des 100% de rendement contre 85% actuellement),

en opposition à des solutions qui ne font plus appel à une énergie « fossile » :

– pompe à chaleur,

– chaudière à granulés.

Je vous proposerais mes résultats dans les prochains mois.

 

 

Réalisation d’un bilan de consommation des énergies et appréciation de l’empreinte carbone du logement

Après avoir procédé au remplacement d’une bonne partie des fenêtres par des ouvrants à double vitrage, du remplacement du chauffe-eau à gaz par des capteurs solaire (6m2 avec réserve d’eau de 300l) et par l’isolation des toitures… ou de la mise aux normes du coffret électrique, il m’a semblé important de demander à notre prestataire d’énergie d’effectuer un bilan intermédiaire de consommation des énergies (électricité et fuel domestique).

Ce bilan doit orienter nos choix sur le remplacement de notre chaudière à fuel mise en place en 1986 (consommation de 2.600 l de fuel à 0,83€ en moyenne pour l’hiver 2012/2013…) et sur les étapes suivantes quant à nos travaux d’isolation pour réduire notre empreinte carbone…

La première étape a consisté à une évaluation des déperditions thermiques du logement actuel…

Déperdition thermiques du logement

 

Compte tenu des travaux déjà réalisés, nous avons pu identifier les prochaines étapes mais avons été sensibilisé sur la répartition annuelle de nos énergies… où le chauffage représente plus de 80% du total de nos dépenses énergétiques…

Obj réduction conso Energies et  CO2 mars 13

L’étape suivante consiste donc à travailler sur le remplacement de la chaudière actuelle, l’isolation des sols et la poursuite du remplacement des vitrages pour optimiser les consommations… et réduire les émissions de CO2…

Obj réduction conso Energies et  CO2 mars 13

 

Le passage au tarif « heures creuses » a également été étudié (sur base du contrat EDF actuel de 9kW comparé avec celui de 12kW).